• Publication publiée :12 février 2024
  • Temps de lecture :7 min de lecture
  • Commentaires de la publication :2 commentaires

Nous avons parcouru une partie de la zone caféière, qui fait partie d’une zone « du printemps éternel ». C’est vrai les températures y sont relativement agréables, mais par contre nous avons eu beaucoup de pluie, météo de saison !

Partie assez montagneuse qui malgré de fortes pentes n’empêche pas la culture du café et des bananes. En effet les caféiers sont souvent plantés en dessous des bananiers pour les protéger du soleil et leur conserver la fraicheur. Le climat permet de faire deux récoltes par an, pour l’essentiel des arabicas qui supportent bien l’altitude.

Au passage beaucoup de petits villages de montagne, pas toujours simple à circuler mais très typique.

Nous sommes allés jusqu’à Salento, village typique et très touristique car il donne accès à deux vallées dans les quelles poussent les palmiers de cire. Une espèce de palmier la plus haute du monde, pouvant atteindre 65 m, endémique à l’Amérique du sud, la plus grande partie se trouvant en Colombie. Ce qui en a fait l’emblème du pays.

La visite de ces vallées est une attraction touristique importante, de nombreuses jeep avec des guides proposent des découvertes des ces lieux.

 

Hélas nous n’avons pas eu vraiment de chance car les fortes pluies des derniers jours ont provoquées l’effondrement de la route de la Cocora, et des risques importants pour la route de la Carbonera. Les informations prisent auprès des locaux nous ont dissuadés de s’y aventurer. Il faut dire que la saison des pluies rimes avec glissement de terrain. Les pentes abruptes et les sols constitués d’un mélange de terre et de cailloux, finissent par céder à l’érosion. Comme les travaux se concentrent sur les routes principales, qui sont quasiment toutes sous concessions, certaines routes secondaires restent fermées plusieurs semaines ou font l’objet de passage restreints.

Départ des jeeps à Salento
Village de Salento

Compte tenue de la météo assez médiocre, nous ne sommes pas trop attardés. Nous sommes repartis en direction de la côte Atlantique, la particularité de la Colombie est quelle est bordée par les deux océan, Pacifique et Atlantique. Et la mer des Caraïbes au Nord.

Au passage nous avons fait une halte dans le village de Santa Fé de Antioquia. Petit village, assez typique, qui a gardé une grande partie de son caractère colonial.

Dans les environs on a pu aller visiter le « puente de occidente » le premier pont suspendu de cette longueur en Amérique du sud. Réalisé par un ingénieur né dans un des villages desservis par le pont, José Maria Villa, qui avait participé à la réalisation du pont de Brooklyn. D’ailleurs une partie de la structure du pont reprend les mêmes caractéristique que celui des États Unis.

Santa Fé de Antioqia
Puete de Occidente

Comme d’habitude, les images ICI

Le menu photos ICI

 

Pour être informé des nouvelles publications.

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Cet article a 2 commentaires

  1. bernard et chantal

    continuaient à nous faire rêver

  2. Henri et Jackie

    bonjour les amis
    en vous souhaitant une bonne route
    on continue la route avec vous
    prenez soin de vous
    bisous de Jackie et moi

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.