• Publication publiée :2 avril 2024
  • Temps de lecture :11 min de lecture
  • Commentaires de la publication :5 commentaires

Nous avons rejoint Manaus, toujours avec quelques soucis de plaquette de frein qui s’était détruite au Venezuela sur des freinages d’urgence. Évidement aucune correspondance de plaquette pour mon véhicule. Les montages Ford, identique à Mazda en Europe, sont différents au Brésil. Après pas mal de recherches, un spécialiste des pièces de freinage a réussie à trouver un modèle adaptable au fond d’une étagère, sous une belle couche de poussière !

Notre objectif était de descendre le Rio Négro jusqu’à Santarem en barge pour ensuite rejoindre Macapa, toujours en barge. Là nous avons mesuré à quel point les choses avaient évoluées en matière de transport fluvial. Quasiment plus de petites barges qui faisaient du cabotage le long du fleuve. Ce sont des ferrys combinant transport fret et passagers qui ont pris le relais. Tout cela avec évidement obligation de passer par des agences pour l’achat des billets, donc en forte augmentation de prix.

Notre installationsur le bateau
Bateau de croisière fluviale

Manaus est la capitale de l’état de l’Amazonas, la plus grande ville de l’Amazonie. Elle a eu ses heures de gloire économique avec l’exploitation du Latex pour la fabrication du caoutchouc. Tombée dans le marasme économique avec la concurrence des Latex d’Indonésie et des caoutchouc synthétique, aujourd’hui a retrouvé une activité importante. Grace à la création d’une zone franche de nombreuses fabrications industrielles (électroménager, électronique, moto Honda etc..) se sont implantées et développent une économie importante.

Mais la ville porte les stigmates de la crise qu’elle a traversée avec de nombreux bâtiments en construction abandonnés. Mais socialement aussi, la misère est omniprésente.

Les départs de ferry se font en moyenne tous les quatre jours, nous sommes donc resté stationné à côté du port en attendant. Là nous avons vu une misère impressionnante, avec un nombre de sans abris important dans le parque qui jouxte le port.

L'activité du port
L'activité du port

Nous avons mis 36 heures pour arriver à Santarem, situé à 700 Km. Là aussi nous avons dû attendre 3 jours pour pour avoir un ferry pour Macapa. La réorganisation des dessertes fluviales a aussi été modifiée avec seulement deux départs par semaine dans chaque sens. Même si ce sont des entreprises privées différente la concurrence n’existe pas et il faut payer le prix fort, si on rapporte le prix à la distance c’est tout simplement le double !

Contrairement à ce qui est souvent dit ou écrit le fleuve Amazonne ne part pas de Manaus, son origine est à Santarem après la « encontra de aqua » entre le Rio Negro qui vient de Manaus et du bassin amazonien péruvien et colombien et le Rio Tapajos venant du bassin du Mato Grosso. Ce sont ces deux fleuves qui, pour l’essentiel, composent le fleuve Amazone. Cette rencontre des eaux est assez surprenante car pendant plusieurs kilomètres les eaux ne se mélangent pas et leurs différence de couleurs est très nette, d’un côté l’eau claire et bleu du Rio Tapajos et de l’autre l’eau  boueuse du Rio Négro.

Les quais de Santarem
Les quais de Santarem
"L'encontra de aqua"
Vente d'artisanat Amérindien sur les quais de Santarem

Nous sommes arrivé à Macapa après 33 heures de voyages et 3 escales. Nous avons été accueilli par le jeeepclub dans le terrain du siège du club. Comme dans tout club il y a des gens qui viennent et qui partent et un noyau « d’anciens ». Nous avons pu constater que même après 10 ans sans se voir, ce que nous connaissions nous ont accueilli avec le même enthousiasme et la même sympathie qu’au paravent.

Nous allons y passer quelques jours et sûrement après un retour en Guyane pour voir si mon suivi médical est faisable sur place, ou si je dois rentrer en France.

Quelques images prisent le long du fleuve.

Pour être informé des nouvelles publications.

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Cet article a 5 commentaires

  1. fauvel

    bravo les aventuriers… bon retour sur le sol francais ❤️🫶😘

  2. Mons

    Bonne continuation pour votre voyage
    Toujours épique ( je vois) mais ce sont les surprises des voyages
    Merci pour les photos
    La semaine dernière nous avons mangé chez des amis qui avaient invité votre beau frère Benat
    Ainsi nous avons évoqué votre voyage
    Bises de nous deux
    Jacquot et Badette

  3. Thierry

    Toujours un grand plaisir de lire vos aventures.

    A bientôt.

    Bizz.

  4. Henri et Jackie

    bravo Raymond et Paulette. Vous m’avez fait de nouveau rêvé. Vous avez une forme à envier
    j’espère que nos chemins se croiseront de nouveau.
    a très bientôt et prenez soin de vous
    biz à vous deux
    Henri

  5. Kempf Patrick

    Bien belles photos. Bonne continuation et prenez soin de vous.
    Amities

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.