Nous voilà de retour à Cartagena, après avoir descendu la côte tranquillement depuis Rioacha. Nous avons fait la connaissance d’un couple de jeune français résidant au Chili. Évidement la tradition n’a pas faillie et nous avons scellé cette rencontre par l’apéro !

Nous avons été obligé de retourner à Cartagena, car pour passer au Panama il n’y a pas d’autre solution que le bateau. En effet il n’y a pas de route circulable entre les deux pays.

 Par contre le racket est assez bien organisé et il n’y a aucune barge. Il est donc obligatoire de faire un container pour le véhicule avec tous les frais qui vont avec, empotage, dépotage, chargement etc. Ce qui au final revient très cher car en plus pour les personnes il faut prendre l’avion.

(suite…)

Continuer la lecture

Voila un grand bon de fait. Nous avons rejoint le Venezuela, que nous avons traversé assez vite car il y a toujours quelques manifestations et nous avons essuyé deux tentatives d’ouverture de la voiture et de la cellule. Pas de dégâts, hormis un petit enfoncement de l’encadrement de la porte de cellule. Comme cela c’est bien terminé nous avons décidé de ne pas trop tenter la chance….

Nous avons découvert Manaus, ville particulière, isolée au milieu de la forêt amazonienne reliée par voie terrestre par une route vers le Venezuela au nord et au reste du Brésil au sud par une route pas encore asphaltée en totalité. Tout l’approvisionnement passe donc par le fleuve sur lequel remonte même les porte-conteneurs.

Cette ville a été une des plus florissante du Brésil au siècle dernier, grâce à l’hévéa. A l’époque elle a été la 2° du Brésil, âpres Rio de Janeiro, a être électrifiée. Les constructions de cette époque en témoignent. Notamment le théâtre, dont les tuiles céramiques viennent de France. Évidemment à l’arrivée du caoutchouc synthétique la ville a connue d’importantes difficultés. Aujourd’hui elle est a retrouvée un important niveau de développement grâce aux usines de fabrication de matériel son et vidéo, ainsi que des chaînes de fabrication de motos et quelques unes de voitures. (suite…)

Continuer la lecture

Fin du contenu

Aucune page supplémentaire à charger