Le Pérou

Pays que nous n’avions pas parcouru lors de notre premier tour en Amérique du sud. Malheureusement nous avons eu quelques déboires dés les premières heures dans le pays, voir l’article ICI. Heureusement pour cela c’est bien terminé mais a gâché notre première approche de ce pays

La suite de notre visite nous a confirmé le sentiment que nous avions, c’est un pays qui craint pour les touristes. Deux jours après le vol de notre appareil nous avons eu une tentative d’ouverture du véhicule en pleine ville et en plein jour, sans succès pour les voleurs mais une serrure à changer. Il nous a été conseillé à plusieurs reprises de ne pas stationner isolé, ce que nous avons évité.
De plus la population, dans les zones touristiques, a bien compris le concept « touriste-pigeon ». Même les commerçants traditionnels ne se gênent pas pour gonfler les notes. Avec en plus quelques petits soucis de santé, liés à l’altitude, nous avons donc décidé de traverser la cordillère pour reprendre la côte et traverser le pays vers l’Équateur directement. Cette route, la panaméricaine, n’offre rien d’intéressant à voir.
Il faut prévoir un budget péages car pratiquement toutes les routes sont payantes, surtout celles qui sont incontournables…. Les péages ne sont pas très élevés mais très nombreux.
La population ne nous a pas semblé très avenante ni très ouverte.
Bref un pays dont nous avons aimé les paysages mais déplu par le côté « attrape touriste », d’ailleurs confirmé par d’autres voyageurs rencontrés. L’accès au Machu Pitchu est devenu une vrai arnaque légale, ainsi que les sorties sur le lac Titicaca !

Beaucoup de péages routiers, pas très cher à chaque fois mais reviennent souvent !

Du point de vue pratique, aucune difficulté ni particularité de passage aux frontières. Nos sommes entré par Yungoyo au bord du lac Titicaca et sortie par Macara.

Pour le véhicule il nous a été demandé une copie de carte grise, du passeport et du permis de conduire international à l’entrée.
Les cartes bleues fonctionnent tant en paiements qu’en retrait. Le budget nourriture est assez bas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *