L’Èquateur

Un pays qui nous séduit dés notre entrée. Déjà au poste frontières des gens charmants et avenants. Nous avons commencé la visite du pays par la cordillère centrale et la ville de Cuenca.

Le pays est assez bien organisé, avec de belles routes. Il n’y a pratiquement pas de péages et les prix des carburants sont assez bas.

Par contre en cette période de l’année (décembre/janvier), il y a beaucoup de nuages en fin de journée sur la montagne, ce qui limite la vision du paysage et rend la conduite un peu délicate. On se retrouve très vite dans un brouillard assez dense.

De Cuenca, ville très agréable, nous avons fait une petite incursion jusqu’à Banos pour ensuite traverser vers Guyaquil et remonter le long du pacifique et retour vers Quito. Un ville agréable avec une partie ancienne très belle. De là nous avons fait un petit tour dans la partie amazonienne jusqu’à Tena.

Là aussi un pays dans lequel nous nous sommes sentis bien et sans aucunes craintes pour les bivouacs. Nous avons toujours été bien reçu malgré qu’un soir nous ayons été interpellés par des fermiers pour savoir ce que nous faisions, en pleine nuit, dans ce drôle de véhicule !!! A Quito nous avons dormis sur le parking d’un parc sans soucis.

Par contre nous avons eu quelques soucis avec l’utilisation d’une CB master card dans les distributeurs. Mais en se présentant au guichet de la banque nous avons obtenu des billets sans problème avec cette même carte. Pour les règlements chez les commerçants, à quelques exceptions près elle a fonctionné normalement. Par contre la CB visa n’a jamais eu de soucis. Il semble que ne nous ne soyons pas les seuls voyageurs à avoir eu ces difficultés avec la master card.

Nous sommes entrés par Macara et sortie du pays par Tulcan. Pour les questions administratives pas de particularité. Pour l’entrée du véhicule il faut donner une copie du permis international ainsi que de la carte grise et il y a l’obligation de souscrire une assurance SOAT . Comme nous étions entrés un dimanche nous l’avons fait le lendemain. Autrement il est possible de le faire dans le village à la frontière à Macara. La sortie a été un peu plus longue car beaucoup de monde et la douane vient contrôler le N° de série du véhicule et prendre une photo du véhicule.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *