Le véhicule

Notre premier voyage avait été réalisé avec un véhicule 4X4 équipé d’une tente de toit. Cette formule est assez intéressante pour la questions de poids et de facilités de mise en œuvre. Par contre le confort bien qu’acceptable reste spartiate. Le gros problème rencontré est la sensibilité au vent, ce qui ne manque pas en Patagonie.

C’est pourquoi notre deuxième périple se fera toujours sur la base d’un 4X4, cela permet d’accéder à des contrées reculées, équipé d’une cellule.

 

Le porteur.

Après un petit moment de réflexion pour se décider entre un Toyota Hilux et un Ford Ranger (génération 2006-2011) nous avons opté pour un Ranger X-tracab XLT de 2009 avec 47000 km acheté en concession.

Pourquoi ce choix ?

Tout d’abord car c’est le PU qui a la plus forte charge utile, c’est plus facile de rester en conformité avec la loi sur le pois total en charge.

L’autre gros avantage c’est qu’il possède des portes AR antagonistes. Cela facilite l’utilisation de l’espace arrière de l’habitacle pour aménager et utiliser un lieu de stockage supplémentaire.

C’est un véhicule qui jouit d’une assez bonne réputation de fiabilité et de nombreuses concessions de la marque sont présentes en Amérique du sud. Malgré que leurs modèles soient plus souvent d’origines US, donc différents des nôtres, en cas de gros soucis cela devrait aider.

C’est encore un véhicule sans beaucoup d’électronique, hors de la gestion moteur et du commun-rail.

Il va donc subir quelques transformations et améliorations. Adjonction d’un pré-filtre GO, d’un snorkel, des protections moteur et boîte. La modification des suspensions AR sera étudié un fois qu’il sera équipé de sa cellule dans la configuration « prêt au départ ».

Modifications apportées après essai au Maroc

Les amortisseurs arrières ont été remplacer par des « Fournales » gonflables et les supports inférieurs d’amortisseurs renforcés.

Les suspensions arrières ont été modifiées par les établissements Chassin avec adjonction de lames.

Bivouac sur le parking

Bivouac sur le parking

Passage au four pour la trempe

Passage au four pour la trempe

Passage au four pour la trempe

Passage au four pour la trempe

Tout un art

Tout un art

L’ensemble confère une bonne stabilité au véhicule, et bonne tenue en courbe sans inclinaisons abusives. Notre voyage est toujours en cours et nous découvrons, au fur et à mesure les capacités de passages dans les endroits difficiles qui pour l’instant sont bonnes. Nous avons renoncé une seule fois devant des devers importants, il n’y avait pas de possibilité de se reprendre et un ravin de plusieurs centaines de mètre. Là c’était sûrement plus l’appréhension que le véhicule lui même !

 

Paw-construc2

 

Paw-construc3

La cellule.

Après notre passage au salon de Valloire nous avons arrêté notre choix sur une cellule qui sera à fond plat, c’est à dire qui sera monté sur un faux châssis à la place de la benne. Cette cellule ne devra pas dépasser 2,27 m de haut pour pouvoir entrer dans un container.

Paw-construc1

Notre choix c’est porté sur un modèle Dakar+ fabriquée par Atlas-diffusion devenu depuis Loisir K-oncept. Notre choix a été guidé par l’utilisation de panneaux rigide pour la partie haute, ce qui garantie une meilleure isolation, mais aussi par la possibilité d’obtenir un aménagement à notre convenance.

Paw-construc

La disposition à fond plat permet un petit gain de poids, la benne étant retirée,un gain de place à l’intérieur et une meilleure  répartition des masses.

Quelques photos de la construction maintenant que nous avons récupéré l’ensemble.

Nous avons passé un mois au Maroc et fait diverses sorties pour tester l’ensemble.

Nous sommes repassé deux fois chez le fabricant pour remédier à différents problèmes. Depuis j’ai apporté quelques améliorations comme l’installation d’un chauffage trumatic et de revoir l’installation gaz pour incorporer un détendeur commun et un filtre.

Pour le gaz nous avons opté pour une bouteille camping gaz 907 et une de réserve avec fabrication d’adaptateur pour recharger ces bouteilles en Amérique du sud et d’autres adaptateurs pour pouvoir utiliser des bouteilles argentines sur mon installation fixe.

Retour après 18 mois de voyage.

Pour l’eau potable nous avions acheté un filtre Livesavercube qui a l’usage ne nous a pas convaincu. L’écoulement est long, tous les soirs il faut faire les réserves pour le lendemain. De plus nous avons eu des soucis avec l’étanchéité de l’air, donc un débit encore plus faible.

 

 

 

2 réponses à Le véhicule

  1. Edouard Frey dit :

    Bonjour
    J’habite à Genève et je suis entrain de regarder également pour un véhicule soit un Hilux ou soit un Ford, pourquoi avez-vous choisit un Ford entre 2006 et 2011 ? trop d’électronique et que pensez-vous du dernier hilux ?
    Concernant la cellule que pensez-vous de la Gazell? et ou avez-vous pris les plans du votre ?

    Merci pour votre réponse

    Salutations Ed

    • Raymond dit :

      Bonjour,

      A l’époque, je me posais la même interrogation que vous, Ranger ou Hilux. Mon choix s’est tourné vers un Ford car c’était celui qui avait la plus forte charge admissible. Le modèle était effectivement réduit en électronique, mais de tout mon périple je n’ai eu aucun soucis avec l’électronique que ce soit à 5000 M comme à + 35° ou en bord de mer.
      Je ne sais pas en Suisse mais ici l’Hilux, un très bon véhicule, est toujours homologué avec des charges admises faibles, ce qui fait son handicap. De plus les Ford, en xtracab, ont des portes AR qui s’ouvrent en antagonistes et c’est très intéressant pour l’utilisation du volume AR.
      Pour ce qui est de la cellule, notre implantation a été faite en discussion avec le constructeur. Même si aujourd’hui il a quelque peut évoluer, je le déconseille car le produit manque de finition, en plus nous avons pas mal de soucis avec le toit qui auraient pus être éviter si il avait utilisé le matériel correct. Nous avons eu des rupture de cornières car trop fines, non galvanisées et non protégées, alors qu’elle sont exposées à l’eau ! Mais également des entrées d’eau par le lanterneau, simplement car à la pose de ce dernier il a coupé par erreur le seul renfort transversal du toit… etc.
      Par contre pour avoir vu les cellules Gazelles je trouvent que c’est un bon produit, bien fini et monobloc, ce qui est un gros avantage. Pour moi, les seuls petits reproches seraient le prix un peu élevé mais en rapport avec la qualité et la porte un peu étroite.

      Salutations cordiales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *