Le sud Bolivien

Malgré notre entrée en Bolivie plus au Nord nous avons conservé l’objectif d’aller faire la traversée du salar d’Uyuni. Nous l’avions vu inondé, nous voulions le traverser sec. Les deux sont à voir, deux visions complètement différentes mais magnifiques.
Nous avons coupé par des pistes au plus court pour arriver au nord du salar. Une partie de piste entre deux villages n’existait plus suite aux pluies et formations de dunes. Ce qui nous a valu une heure de « jardinage » au milieu des troupeaux de pull-over sur pates (les alpaguas et les vigognes) et un grand moment de solitude, avant de trouver un contournement.
Mais nous aurons découvert des petits villages superbes, qui, mis à part quelques panneaux solaires et antennes TV, semblaient appartenir au siècles derniers.
Le salar est quelque chose d’assez impressionnant par son immensité. Comme en bord d’océan en regardant l’horizon on découvre la courbure terrestre. Aprés pique nique sur l’espace aménagé avec des tables en pierre de sel de l’île des Pescador et quelques traditionnelles photos, nous avons rejoint Uyuni. Ville qui ne nous avait déjà pas beaucoup plu la première fois, l’impression a été confirmée, mais c’est la passage quasiment obligé pour se ravitailler dans ce « nomansland ».
Les pistes, que ce soit pour atteindre le salar ou pour remonter vers Oruro et La Paz sont extrêmement éprouvantes, tant pour le matériel que pour nous. C’est empierré avec des gros cailloux et de la tôle ondulée quasiment permanente, sans parler des trous……

Comme toujours pour les photos, ICI ou dans le menu photos.

A propos Raymond

Retraités voyageurs, amoureux de l'Amérique du sud
Taggé , , .Lien pour marque-pages : Permaliens.

Une réponse à Le sud Bolivien

  1. Bonjour Raymond.
    J’ai profité d’un stop au camping de Foz de Iguaçu pour jeter un oeil à ton blog. Belle aventure.
    Nous quittons le Brésil aujourd’hui, après deux mois et demi et entrons en Argentine: descente vers Ushuaïa ou nous serons à la mi-janvier. J’ai pas l’impression qu’on va se croiser.
    Bonne route. Amitiés.
    Claude.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *