Retour en Uruguay

Après notre petite escapade brésilienne nous avons donc repassé la frontière avec l’Uruguay à Chuy pour faire la côte est du pays.

Il y a de très belles plages, restées encore sauvages, mais vu le nombre de terrain à vendre tout le long, cela ne va pas durer. Il y a une forte pression du tourisme Argentin.

Aprés La Paloma le béton a pris ses droits et malheureusement Punta del Este est un haut lieu du tourisme. Même si une avenue de bord de mer a été préservée, le front de mer est bordé de tours neuves et d’architectures quelconques. En tout cas cela fait le bonheur des agences immobilières !
Il est quand même à noter que toutes les villes de bord de mer ou de fleuve ont conservé une avenue longeant l’eau qui se nomme « costanéra »

L’avantage c’est que nous sommes hors saison et cela nous permet de visiter tranquillement, en contre partie pas mal de choses sont encore fermées.

La côte nous a permis de faire des super bivouacs avec vue sur la mer et berce par les vagues.

l’accueil des gens du pays est très sympathique et nous avons pu avoir des échanges très intéressants. Nous avons été invité à partager le maté, ici une vraie institution sociale, par des membres de l’institut national des vins uruguayens. Aprés une grande discussion sur les vins, ils nous ont offert une bouteille pour découvrir leur production, qui reste, somme toute modeste, mais leur permet une petite exportation vers la chine.

Bref c’est un pays qui nous a plu, dommage que le niveau de vie soit assez élevé, autant que la France, voir plus pour les carburants, le gas-oil est quand même à pratiquement 1,60€.

Dans le droit fil de nos prévisions, nous allons repasser la frontière Argentine à Frey Bentos pour rejoindre la péninsule Valdes en espérant assister au spectacle des baleines.

Comme d’habitude, quelques images ont été rajoutées dans le menu photos.

A propos Raymond

Retraités voyageurs, amoureux de l'Amérique du sud
Taggé , , , , .Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *