Du 42° au tropique du capricorne.

Après une remontée en essayant de longer la côte atlantique, pas toujours facile car peu de routes ou pistes ouvertes, nous avons fait une petite escale à Valparaiso. Surtout pour régler quelques petits soucis techniques, notamment pour un changement de pare brise qui avait encaissé deux impacts importants et qui commençait à se faire la malle.
Quelques images de Valparaiso et de son port. Nous avons même trouvé un bar français avec comme déco d’une fresque « à la parisienne ». Le port est un peu surprenant car contrairement à ce que l’on a l’habitude de voir, les bateaux ne sont pas sur l’eau mais au sec et seulement mis à l’eau, à la grue, pour la sortie en mer. Évidement, comme tous les lieux de tri de poissons, un faune en quête de repas facile envahie les alentours proches.
Notre remontée vers le nord s’est poursuivie en longeant la côte chaque fois que cela était possible, quelques images de petits port de pèche ainsi que de La Serena. D’où nous avons fait une petite incursion dans la vallée del Equi. Haut lieux de la production du pisco, dont l’authenticité est contestée au le Perou. Il s’agit d’une eau de vie de vin qui se voit avec du blanc d’œuf, du citron et du sucre.

La remontée s’est poursuivie en quittant la côte pour entrer dans le désert d’Atacama, un des lieux le plus aride du monde.

Nous allons effectuer une petite escale de quelques jours à San Pédro de Atacama, un endroit qui nous avait beaucoup plu lors de notre premier passage. Ensuite ce sera l’altiplano bolivien pour faire le salar d’Uyuni , que nous avions contourné en 2010, pour cause d’inondations.

Comme d’habitude les photos ICI dans le menu photo.

A propos Raymond

Retraités voyageurs, amoureux de l'Amérique du sud
Taggé , , , , , .Lien pour marque-pages : Permaliens.

2 réponses à Du 42° au tropique du capricorne.

  1. Herzog Denis dit :

    … euh! Quand tu parles de longer la côte Atlantique … tu veux dire Pacifique je suppose 😉 Bonne continuation ! Denis

    • admin dit :

      Bonjour à vous,

      Bon je vois qu’il y en a qui suivent… Effectivement les océans n’ayant pas migré, c’est bien de la côte pacifique qu’il s’agit.

      Merci pour le rectificatif.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *