La péninsule Valdes en Argentine

Après une assez longue descente au milieu de la pampa humide et l’entrée en Patagonie, nous sommes arrivés à la péninsule Valdes La route n’offre aucun paysage intéressant, la première partie est une succession de pâturages dont émergent quelques éoliennes pour pomper l’eau.
Evidemment l’entrée en Patagonie est soumise à un contrôle phitosanitaire, ce que nous avions oublié et qui nous a valu 2 oranges, heureusement que le contrôleur n’a pas été plus curieux ! Ces différents contrôles, à l’intérieur d’un même pays, ont pour but d’éviter la propagation de maladie entre les différentes régions, maladies transmise par une mouche.
A Puerto Madryn nous avons rencontré un club de plongée argentin avec qui nous avons pu échanger sur les différences de culture. Ils nous ont fait découvrir « l’assado », une vraie institution en Argentine, mais qui a aussi un caractère social. Ce ne sont que les hommes qui s’occupent de ça. Pour nous amateur de viande peut cuite, c’est évidement surprenant mais, même bien plus cuite que chez nous, la viande reste trés goûteuse et très bonne. Il faut dire que les élevages sont complètement différents des notres, avec l’immensité des prairies. Il se dit qu’en Argentine il y a plus de tête de bétail que d’habitants !!! C’est dire….
La région accorde une assez grande place aux vins et de nombreuses vinothèques permettent de se rendre compte que leurs productions prennent pas mal d’importances.
La péninsule Valdes offre des paysages magnifiques préservés et restés sauvages. En cette période de l’année de nombreuses baleines franches accompagnées de leurs derniers nés sont installées dans la région.
Évidemment c’est une attraction touristique majeure dans la région. Mais il faut dire que c’est vraiment un spectacle magnifique et assez surréaliste. Les sorties organisées en bateau permettent d’admirer ces animaux en pleine mer, qui se laissent approchés sans crainte.
Mais nous avons pu aussi les voir depuis la plage où nous avons bivouaqué. Le matin au lever du jour de magnifiques spécimens sont venus croisés à quelques mètres des rochers sur lesquels nous étions installés. Ce spectacle superbe dans une mer d’huile, avec une lumière de levé de soleil, valait bien que le petit déjeuner soit retardé…

Quelques photos de ces beaux paysages et bien sur un aperçu de ces animaux majestueux. Vous verrez aussi que les goélands n’hésitent pas à les attaquer. Ce phénomène fait l’objet d’observations, mais nous n’avons pas eu d’explications scientifiques sur la question.

A propos Raymond

Retraités voyageurs, amoureux de l'Amérique du sud
Taggé , , , , .Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *