Fin du périple maritime

Avec pas mal de retard sur les prévision nous avons enfin débarqué…….

Il faut dire que nous avons pas mal cumulé de contre temps. Avec trois changement de bateau et chaque fois la date de départ reportée nous avons finalement quitté le port d’Anvers le 16 août pour un embarquement initialement prévu le 04.

De plus nous avons été obligé d’attendre 6 jours, encré dans l’estuaire du Rio de la Plata,  pour avoir une place dans le port de Zarate en Argentine. Là nous avons trouvé cela un peu long, sans bouger, rien à voir, et ça dans un espace restreint. Heureusement nous avions prévue de la lecture et des films…

La vie à bord est relativement calme et répétitive, réglée par les horaires des repas, eux mêmes définis par les horaires de quart des navigants.
Nous avons croisé quelques dauphins et quelques baleines mais évidement impossible à prendre en photo, ces rencontres étant très brèves.
Nous avons partagé la traversée avec quatre autres couples, 2 allemands, 1 irlandais et un français. Les couples étrangers ne parlaient que l’anglais ou l’allemand et peu d’espagnol, cela n’a pas facilité les échanges, vu que je suis toujours aussi hermétique à la langue de Shakespeare !
Le personnel et les officiers sont très prévenant pour les passagers.
Évidement les grandes attractions étaient les entrés et sorties des ports, quand elles étaient faites de jour, ce qui n’a malheureusement pas été toujours le cas.

Nous avons pu aller faire une petite sortie d’une mâtiné dans la ville à Dakar au Sénégal.

Malheureusement l’escale de Santos au Brésil a été trop brève et de nuit et ne nous a pas permis de sortir. A zarate en Argentine, nous sommes restés au port 3 jours ce qui nous a permis d’aller faire une ballade jusqu’à Tigré en bus. Petite ville à une soixantaine de kilomètres, que nous connaissions déjà mais qui est trés agréable.

Pour les futurs voyageurs qui s’interrogent sur le transport de véhicules non accompagnés nous avons constatés que la question de la sécurité de ces véhicules commence à être bien prise en compte. Ceux qui peuvent être sensible aux vol, camping car, cellules ou fourgon aménagés sont regroupé avec le matériel à destination de Montevideo et fermé jusqu’à l’arrivée.

Cela nous aura permis de découvrir le monde du transport maritime international qui, il faut dire, est dans une dimension assez grandiose. Une énergie considérable tant humaine que matérielle est mobilisée pour en assurer la logistique. Les ports sont immenses et des hectares de surfaces sont remplis de marchandises diverses en transit qui vont des containers aux voitures en passant par des matériels agricoles, TP, etc.. Des véhicules fabriqués en Argentine transportés au Brésil, alors que ceux fabriqués au Brésil sont expédiés en Europe ou en Afrique et que l’on en envoie d’Europe en Uruguay !!! Bref, une organisation qui ne semble pas pourvue du moindre bon sens environnemental, à moins qu’il n’y ai derrière tout cela des histoires de gros sous…..

Il est bien dommage que tous nos grands penseurs du développement durable ne se penchent pas plus sur le problème…

Quelques photos de cette traversée seront mises en lignes un peu plus tard car ma connexion internet actuelle est un peu lente et ne permet pas de gros débits.

A 2 jours prés cela nous aura fait un mois de navigation.

De plus le temps n’est pas avec nous, après quelques jours de beau soleil et chaleur sur le bateau, l’hiver nous fait un petit retour avec pluie et grand vent.

Nous allons donc remonter directement sur le Paraguay, espérant avoir meilleure météo, nous ferons l’Uruguay en revenant en Argentine, cela nous feras une petite occasion de passer par le sud du Brésil.

 

Quelques photos de la traversée maritime ICI ou dans le menu photo

A propos Raymond

Retraités voyageurs, amoureux de l'Amérique du sud
Taggé , , , .Lien pour marque-pages : Permaliens.

2 réponses à Fin du périple maritime

  1. Herzog Denis dit :

    Bonjour vous deux !
    Je constate que quel que soit le navire utilisé il y a toujours des imprévus et qu’au final le voyage dure un mois !!
    Heureux de vous savoir sur le continent américain … Faites nous rêver en nous rappelant plein de merveilleux souvenirs.
    Yveline et Denis

  2. Athané dit :

    Finalement, nous voilà sur le continent sud-américain à la même date, mais nous sommes quelques milliers de kms + au nord, à Cayenne depuis hier. Nnous espérons récupérer Euskal-Go en fin de semaine.
    Bonne route et qui sait, au détour d’une piste ?
    Claude.
    http://WWW.euskal-go.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *