En route pour l’Amazonie

Nous voila repartis de la Guyane vers le fleuve Amazone au Brésil. Notre départ c’est fait avec quelques petits pincements au cœur car beaucoup de copains auraient aimé que nous restions encore un peu avec eux.
Mais comme cette partie du parcours se faisait en terre bien connue, arrivé à Macapa, nous avons retrouvé d’autre amis du Brésil.
Là, comme au Suriname nous avons retrouvé des gens que nous n’avions pas vu depuis plus de 3 ans et nous avons été accueilli comme si nous nous étions quittés depuis 3 semaines. Il a suffit de se remettre à jour sur les changements.. C’est là que l’on apprécie les vrais rapports humains.
Pour quitter la Guyane, nous avons dû prendre la barge, alors qu’il y a un pont, tout neuf, fini depuis 2011, toujours pas ouvert. Encore un de ces dessous de table financier entre pays, au détriment des populations. Ce pont a été financé en grande partie par la France, L’Europe et le Brésil, construit exclusivement par ces derniers pour faire travailler leurs entreprises. On a maintenant un pont qui ne sert à rien…
Macapa, la capitale de l’état de l’Amapa, est un ville qui essaye de se développer grâce à sa position géographique car elle est une des rares villes au monde a être située à cheval sur la ligne de l’équateur.

Il y a été construit un stade dont la ligne centrale est situé sur la ligne de l’équateur. Une autre particularité est le monument qui symbolise la ligne des hémisphères, le marco zero. Le trou, en haut de l’élévation permet, lors des équinoxes, de laisser passer la lumière du soleil qui se trouve dans l’axe et éclairer ainsi la ligne de l’équateur.

 

Les photos ICI

A propos Raymond

Retraités voyageurs, amoureux de l'Amérique du sud
Pour marque-pages : Permaliens.

5 réponses à En route pour l’Amazonie

  1. DODIN Dominique et Sylvie dit :

    Bonjour à vous deux,
    Merci de nous faire partager vos périples, nous voyageons en regardant vos photos et les commentaires. Nous avons une petite Emy qui est née le 17 juillet. Petite crevette de 3,040kg et 50 cm. Elle profite très bien et tout le monde est ravi.Bon voyage et gros bisous à vous deux.

  2. Nardin dit :

    Je suis sûr de vous avoir vus garés dans une rue commerçante de Cayenne, il y a de cela une semaine environ. Je n’avais pas de temps pour me garer et venir faire votre connaissance. Peut-être une autre fois. Bon voyage.

  3. Bonne route Raymond.
    Nous partions de Cayenne l’an passé quand tu partais de Montévidéo. Nous faisons le contraire cette année ! Finirons nous par nous rencontrer ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *